Assemblée Générale Ordinaire 10 novembre 2022

L’assemblée générale est ouverte à 18h par Roland Rutin (président de l’association) qui informe que :
- L’assemblée générale peut se tenir valablement (plus de 120 adhérents présents ou représentés)
- Les convocations ont été envoyées par e-mail à partir des coordonnées du fichier FFB
- Les documents présentés ont été communiqués avec la convocation
- Mr Taquoi (vice-président du comité de bridge du Val de Seine) assiste à cette assemblée
- Mr Péricard (maire de Saint Germain) devrait nous rejoindre vers 19h

1. Rapport moral
Questions abordées :
- Comment attirer des nouveaux adhérents alors que l’on observe une baisse des adhérents (-16%) comme dans la plupart des clubs ? Une demande d’article a été faite au « journal de Saint Germain ». A suivre...
- La participation aux compétitions est satisfaisante sauf en Interclub D1 (pas d’équipe inscrite) et en compétitions promotion (incitation à renforcer)
Le rapport moral est approuvé à l’unanimité des personnes présentes ou représentées.

2. Rapport financier
Les comptes 2021-2022 (validés par un expert-comptable) se soldent par un déficit de 7930 €. Ce déficit est principalement dû à :
- Une diminution de 50% du prix de la cotisation (décision du CA pour compenser la cotisation A-1 payée en totalité alors que l’ouverture du club a été partielle du fait du COVID)
- La baisse du nombre des adhérents
- Des « loyers & charges » (indexés sur le coût de la construction) non réduits en proportion du taux d’usage des locaux (une diminution de 1000€ consentie par la
mairie). Une étude comparative de ces coûts entre les différents clubs voisins de Saint Germain fait ressortir le poids excessif pour le club dans un contexte de baisse des adhérents (frais fixes à supporter)
- Du coût financier des Interclubs (2910€). La question d’une contribution des équipes engagées sera posée avec le budget prévisionnel.

Le bilan comptable fait apparaître une baisse des réserves identique au déficit comptable tout en demeurant importantes (78.000€). Ces réserves doivent permettre de couvrir en particulier les frais de déménagement et d’équipement dans les nouveaux locaux à une date non précisée à ce jour.
Le rapport financier est approuvé à l’unanimité des personnes présentes ou représentées.

3. Budget prévisionnel
Le budget prévisionnel a été établi avec deux hypothèses (haute ou basse) en fonction du nombre d’adhérents (250/230), sachant qu’il y a 230 adhésions à ce jour.
Dans les deux cas, une contribution des équipes Interclubs au 1er tour de la compétition a été budgétée pour réduire le déficit (hypothèse basse) ou équilibrer les comptes (hypothèse haute), soit 1600€ (80€ / équipe)
Discussion :
Un désaccord se manifeste dans l’assistance sur le paiement d’une participation des équipes aux Interclubs (modification de la règle après engagement des équipes, risque de perdre des équipes l’année suivante au profit d’autres clubs, image du club...).
Un vote consultatif fait ressortir 20 votes contre et 9 abstentions.
Décision :
Pour tenir compte des réticences exprimées, il est décidé de différer la contribution des équipes aux Interclubs à l’année suivante (si besoin) et de présenter un budget en déficit (s’établissant à 3000€ dans l’hypothèse basse et 1600€ dans l’hypothèse haute).
Le financement du déficit sera prélevé sur les réserves financières du club.
En tenant compte de cette décision, le budget prévisionnel est approuvé à l’unanimité des personnes présentes ou représentées (moins une abstention).
4. Elections au conseil d’administration
Deux membres du club se présentent : Marie Christine Isambert et Jean Pierre Saudo
Marie Christine Isambert est élue à l’unanimité des personnes présentes ou représentées.
Jean Pierre Saudo est élu à l’unanimité des personnes présentes ou représentées.
Le président remercie les deux membres démissionnaires : Martine Loyer et Fanny Kazmierski

5. Projets pour la saison 2022-2023 (sans vote)
Gérard Horvilleur donne des informations complémentaires sur le Tournoi de Pentecôte (lundi 29 mai) : organisation avec le Rotary, manège royal avec l’accord de la mairie, bénéfice reversé à une association caritative, pas d’impact financier pour le club, besoins d’aide des membres du club (se faire connaître).
La séance est close à 19h30.
Intervention de Mme Habert-Dupuis (1ère adjointe au maire, en charge de l’éducation et la jeunesse)
Elle prie l’assistance d’excuser Mr le Maire qui avait prévu de venir mais est retardé dans les embouteillages parisiens. Elle se félicite de l’assistance très nombreuse de cette assemblée qui manifeste l’implication importante des membres du club.
Elle souhaite nous donner des informations très attendues sur l’avenir des locaux et le projet « cœur des sources » qui comprend :
- La construction d’un Conservatoire (avec auditorium)
- Une nouvelle salle des sports (ancien COSEC) à côté des Lavandières
- Une reconstruction de l’école des sources (avec des locaux affectés au club de bridge)
- Des aménagements d’espaces verts
Compte tenu du contexte économique actuel, ce chantier devrait s’effectuer en deux temps :
- 1er temps : Conservatoire et salle de sports
- 2ème temps : école et parc (début 2026, pour une durée de 2 ans)
En conséquence, les locaux actuels resteront disponibles en l’état jusqu’en début 2026.
Par ailleurs, Mme Habert-Dupuis se déclare favorable à des actions de promotion du bridge en milieu scolaire. Il est rappelé par Mr Toquoi qu’une convention a été signée entre l’Education nationale et la FFB dans ce but et qu’elle ne demande qu’à être déployée localement.
Le président (Roland Rutin) demande à Mme Habert-Dupuis de faire remonter à Mr le Maire les préoccupations budgétaires du club concernant les coûts élevés d’utilisation des locaux (analyse comparative avec les clubs voisins et poids du nombre d’adhérents résidant dans la commune)
Intervention de Mr Taquoi (vice-président du comité de bridge du Val de Seine, avant nomination d’un nouveau président)
Il informe que la FFB a élaboré un plan de développement du bridge pour faire face à la baisse des adhérents. Ce plan de développement sera basé sur les clubs qui auront à nommer un « référent » en charge du développement. Le comité, pour sa part, prévoit d’améliorer la qualité de l’accueil et de soutenir les actions de développement proposées par la FFB.​